Menu

Le projet

Installé sur la commune d'Ibos dans l'agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, Le Parvis compte au nombre des 71 scènes nationales de France qui irriguent le territoire français. Il est de fait l’un de ces établissements culturels de la décentralisation, au même titre que les centres chorégraphiques, les centres dramatiques nationaux et les orchestres nationaux. Premier réseau de production et de diffusion du spectacle vivant en France, les scènes nationales sont les héritières des maisons de la Culture, des centres d'action culturelle et des centres de développement culturel.

Soutenu par les pouvoirs publics et le GIE-Méridien d'Ibos, la scène nationale remplit des missions de service public qui lui sont conférées par ses statuts et le label que lui a attribué le Ministère de La Culture. Elle doit :

- s'affirmer comme un lieu de la production artistique de référence nationale dans les domaines de la culture contemporaine.

- organiser la diffusion et la confrontation de toutes les formes artistiques en privilégiant la création.

- participer, dans son aire d'implantation, et plus largement dans le département et la région, à une action de développement culturel favorisant la démocratisation de la culture, de nouveaux comportements à l'égard de la création artistique et une meilleure insertion sociale de celle-ci.

L’histoire

C’est au début des années soixante-dix qu’une association culturelle, constituée d'une petite équipe de bénévoles et animée par Marc Bélit, futur directeur du Parvis, entreprit de jeter les bases d’un projet expérimental intitulé « distribution et culture », projet qui se fondait sur l’idée que l’on pouvait faire naître une expérience culturelle à partir d’un phénomène économique et urbain : l’apparition des « Grandes surfaces populaires de distribution ». Cette association avait pour objet de promouvoir la culture tant par le théâtre que par toutes les activités possibles. Elle débutera son aventure au cœur d’un centre commercial.

Quarante plus tard, le pari est gagné : Marc Bélit aura réussi la gageure de faire naître au cœur d’un centre commercial, un établissement culturel et de le hisser au rang  d’institution culturelle. Le Parvis, en quatre décennies, aura bien grandi : de la petite association qu'il était à ses débuts, il est devenu la scène nationale que l'on connait aujourd'hui, avec son activité diversifiée et ses outils multiples, puisqu'il accueille en son sein, outre une scène dédiée au spectacle vivant, un centre d'art contemporain et un cinéma d'Art & Essai...

> Consulter : Le Parvis, Une scène nationale atypique

Aujourd’hui

La scène nationale propose depuis sa création une programmation qui répond à ses missions premières : un niveau d’ambition nationale et une ouverture à tous les champs disciplinaires. Le projet artistique du Parvis est avant tout un projet généraliste qui se doit d’offrir une bonne photographie de la création actuelle dans les domaines du spectacle vivant, de l’art contemporain et du cinéma. Contrairement aux équipements souvent très spécialisés des grandes villes, le Parvis s’adresse à un public local mais très divers. Un public confiant et nombreux, qui a une vraie culture du spectacle et du cinéma, celle-ci s'étant en partie construire, et Le Parvis est fier d'y avoir contribué, par une fréquentation régulière et assidue des nombreuses et diverses œuvres que le territoire des Hautes-Pyrénées a pu accueillir ces quarante dernières années.

Le Parvis se distingue aussi par sa forte implication dans le secteur de la jeunesse et del’éducation artistique.

Il vient de rénover une grande partie de ses espaces, et fête tout juste l'ouverture de ses deux salles de cinéma supplémentaires.

 

La scène nationale du Parvis est dirigée depuis 2009 par Marie-Claire Riou.