Menu
musique
Gisela João
jeudi 21 décembre 2017 à 20h30

Il ne pourrait y avoir de fado sans la voix. On serait tenté de dire qu’il ne pourrait y en avoir non plus sans Amalia Rodrigues. Une toute jeune chanteuse insuffle aujourd’hui à cette musique née dans le port de Lisbonne une nouvelle énergie vitale. Comme son illustre prédécesseure, Gisela João possède l’art de transformer les émotions en une musique à la puissance dévastatrice.

Pour tout artiste qui s’y aventure, le fado est un territoire dangereux. La grande Amalia Rodrigues en a établi les canons définitifs, lui a offert une renommée mondiale et bon nombre de chanteurs portugais se sont emparés de son héritage, se forgeant grâce à cette valeur sûre une popularité solide. Conséquence : le fado a pu quelquefois s’enkyster, et il a pris aux yeux des jeunes générations l’allure d’une musique pour touristes.

Le voilà enfin secoué par la fougue et la fraîcheur d’une jeune chanteuse originaire de Barcelos, dans le nord du Portugal, qui en quelques années a conquis les « casas de fado » de Porto à Lisbonne. Gisela João n’a pas seulement tenté d’ébranler les colonnes du temple, elle s’est emparée du fado et l’a magnifié, a concilié l’authenticité, la pureté originelle du fado à la contemporanéité d’une musique urbaine, sans détours ni artifices. D’abord grâce à une voix à nulle autre pareille, mélange de graves veloutés inhabituels pour le genre et d’une souplesse exceptionnelle dans le timbre. Ensuite avec une force d’expression proprement époustouflante, un chant viscéral, impérieux, qui lui a permis, en un seul album, de passer de l’anonymat des clubs de Lisbonne au statut de nouvelle reine du fado au Portugal. Après un deuxième enregistrement sobrement intitulé Nua (Nue), elle écrit un nouveau chapitre de sa carrière qui pourrait bien l’imposer comme l’une des artistes portugaises majeures du XXIe siècle. À l’écouter, l’auditeur est emporté par son souffle mélancolique, car le fado ne chante ni la nostalgie ni la tristesse, seulement l’errance de l’âme et le souffle de la vie à jamais liés.

Réservez ! jeudi 21 décembre 2017 à 20h30 Le Parvis

La fonction « réserver en ligne » n’est pas encore disponible pour votre cinéma. N’hésitez pas à contacter une des personnes ressources de notre réseau si vous souhaitez plus d’informations sur un film ou sur une séance.

  • Le Parvis
    Centre Méridien Ibos - 05 62 90 08 55
  • Argelès-Gazost
    Cinéma Le Casino - 05 62 97 53 00
  • Arrens-Marsous
    Maison Val d'Azun - 05 62 97 49 49
  • Bagnères-de-Bigorre
    Cinéma Le Maintenon - 05 62 91 12 00
  • Barèges
    Cinéma Le Refuge - 05 62 92 66 82
  • Cauterets
    Cinéma Le Casino - 05 62 92 05 26
  • Cizos
    Cinéma Le Magnoac - 05 62 39 86 61
  • Gourette
    Cinéma - 05 59 05 32 69
  • Laruns
    Cinéma Louis Jouvet - 05 59 05 41 39
  • Loudenvielle
    Cinéma L'Arixo - 05 62 99 95 94
  • Lourdes
    Cinéma Le Palais - 05 62 42 37 69
  • Saint-Laurent-de-Neste
    La Maison du Savoir - 05 62 39 78 78

Tarif A