Menu
musique
Orchestre National du Capitole de Toulouse
Beethoven / Dvořák
samedi 17 février 2018 à 20h30

Le chef d’orchestre danois Thomas Søndergård, invité régulier de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, fait se rencontrer Dvorák et Beethoven dans un programme inattendu, plein de fraîcheur et de lumière, profitant grandement de l’exceptionnelle virtuosité du jeune violoniste Josef Špacek. 

Schumann considérait la 4e symphonie de Beethoven comme « une mince jeune fille grecque entre deux géants nordiques » (sous-entendu, les monumentales 3e et 5e). On pourrait dire la même chose du concerto de Dvorák, lorsqu’on le compare à l’imposante Symphonie du Nouveau Monde… Voilà des œuvres incontestablement magnifiques, mais qui ont probablement pâti de grandir à l’ombre de monuments absolus ayant attiré à eux l’essentiel de la postérité de leurs auteurs. Le chef d’orchestre danois Thomas Søndergård oriente souvent ses choix vers des œuvres moins exposées : c’est ce qu’il avait entrepris dès sa première venue à Toulouse, en proposant à l’époque une symphonie de Sibelius.

Berlioz disait de la quatrième symphonie de Beethoven que le caractère de la partition était, généralement, « vif, alerte, gai ou d’une douceur céleste ». Surprenant lorsque l’on sait qu’au moment où il travaillait sur cet opus, Beethoven avait déjà couché sur le papier un certain nombre de fragments pour la 5e… C’est à l’été 1806, par ailleurs l’une des plus productives périodes de sa carrière, que le compositeur allemand écrit cette symphonie lumineuse, paraissant classique dans sa forme, mais regorgeant de finesses orchestrales.

Tout aussi lumineux est le concerto pour violon de Dvorák, écrit alors que le compositeur tchèque parvient à la notoriété internationale, dans lequel on retrouve des mélodies inspirées du folklore tchèque. Et qui mieux que Josef Špacek, aujourd’hui, pour ressusciter la partition ? Issu de la prestigieuse Juillard School de New-York auprès d’Ithzak Perlman, le violoniste a été le plus jeune premier violon de l’Orchestre Philharmonique Tchèque. Il apparaît comme le soliste tout désigné pour offrir une vigueur toute magyare à cette œuvre majestueuse et enlevée…

Réservez ! samedi 17 février 2018 à 20h30 Le Parvis

La fonction « réserver en ligne » n’est pas encore disponible pour votre cinéma. N’hésitez pas à contacter une des personnes ressources de notre réseau si vous souhaitez plus d’informations sur un film ou sur une séance.

  • Le Parvis
    Centre Méridien Ibos - 05 62 90 08 55
  • Argelès-Gazost
    Cinéma Le Casino - 05 62 97 53 00
  • Arrens-Marsous
    Maison Val d'Azun - 05 62 97 49 49
  • Bagnères-de-Bigorre
    Cinéma Le Maintenon - 05 62 91 12 00
  • Barèges
    Cinéma Le Refuge - 05 62 92 66 82
  • Cauterets
    Cinéma Le Casino - 05 62 92 05 26
  • Cizos
    Cinéma Le Magnoac - 05 62 39 86 61
  • Gourette
    Cinéma - 05 59 05 32 69
  • Laruns
    Cinéma Louis Jouvet - 05 59 05 41 39
  • Loudenvielle
    Cinéma L'Arixo - 05 62 99 95 94
  • Lourdes
    Cinéma Le Palais - 05 62 42 37 69
  • Saint-Laurent-de-Neste
    La Maison du Savoir - 05 62 39 78 78

Tarif A